03 avril 2008

Avignon, ma ville

Avignon, ma ville : Huile sur toile (poème Arlette H.Corrial)

Avignon, ma ville
Ma belle comtadine,
De remparts ceinturée,
Enceinte protectrice
Pour tes trésors secrets.
Tu possèdes en ton sein
Tant de beautés cachées:
Ruelles et placettes,
Calades à gros pavésAvignon__ma_ville
Et splendides façades
D'hôtels particuliers.

Remparts-promenade
Où l'on aimait flâner,
Décor majestueux
Pour un simple marché.
Avignon, ma ville,
Ma belle comtadine,
Tu t'emplis des saveurs
Et parfums de Provence
Qu'exhalent les étals,
Parasols déployés.

Oublions le Rocher,
Le Palais, Bénézet,
Qui font ta renommée.
Les Remparts ont ma préférence
Car, comme femme vieillissante,
C'est de loin qu'il faut t'admirer
De remparts ceinturée.

Posté par arlou à 09:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Avignon, ma ville

    C'est une bonne idée ce blog ! Tes poèmes sont magnfiques ! Quelle chance tu as de posséder tant de talents pour exprimer tes émotions ! J'ai écrit beaucoup de poèmes à 20 ans maintenant il me semble que je ne saurai plus. Peut-être parce que je ne sais plus m'émerveiller.

    Posté par ludivine, 03 avril 2008 à 21:43 | | Répondre
  • Et toujours cette douceur dans les tons; cette chaleur transpire Arlette.

    Posté par muse, 07 avril 2008 à 11:58 | | Répondre
Nouveau commentaire